Pourquoi ce blog?

Victime d’une lourde chute de vélo le 10 juin qui m’a occasionné une fracture du bassin (cotyle gauche), j’ai assez souvent le moral en dents de scie. Immobilisé en traction pendant trois semaines sur mon lit d’hôpital et ensuite contraint à une rééducation progressive de plusieurs mois, le découragement risque à tout moment de s’installer. C’est pourquoi j’ai décidé de considérer cette épreuve comme un défi à surmonter, avec la guérison (consolidation), la rééducation et la reprise progressive d’une activité physique comme perspective.

J’espère que, chaque jour ou chaque semaine, un petit progrès pourra être noté et que ce blog pourra servir d’encouragement à moi-même quand je le relirai et éventuellement à d’autres lecteurs qui connaîtraient aussi des difficultés comparables.

Démarche en partie narcissique, j’en suis conscient et je l’assume. Je veillerai à n’impliquer aucune autre personne qui ne le souhaiterait pas.

En attendant, il faut tenir.

Pour commencer ce récit par le début, cliquez Ici

69 réflexions sur “Pourquoi ce blog?

  1. La guérison peut, pour certains, passer aussi par l’écriture. Je viendrai vous lire régulièrement et vous déposerai un petit mot d’encouragement. Je peux déjà vous dire que je compatis. La perte de mobilité, l’immobilisme, je connais car je souffre de fibromyalgie. Courage et continuez à écrire!
    Amitiés.

    1. Georges,

      C’est lucide, réaliste et … plein d’espoir. Maintiens ta devise : tenir, tenir. A bientôt. Ghislaine

  2. Bonjour,

    Et félicitations pour cette belle et utile initiative. Qui va certainement contribuer a vous aider a guérir et a reprendre une vie normale. Ce sera difficile mais c’est un défi que vous pouvez relever, si vous le voulez. Et c’est clair que vous le voulez. Courage et bonne chance!

    Celine

  3. Bienvenue au club : j’ai chuté en vélo (pas de mon fait, la pédale à craquer en pleine accélération) le 9 juillet 2013 : fracture de la hanche et du cotyle droit : traction pendant 5 semaines : on me l’a retiré lundi dernier. J’ai la chance d’avoir fais que 10 jours d’hospitalisation, car l’ambiance est horrible la bas et me personnel moins aimable que le pire monstre de l’histoire du cinéma. Je dois pas m’assoir encore, le côté droit, courbure moins de 45° donc j’ai moins de chance que toi, tu peux au moins t’assoir : je commence à marcher avec le youpala mais sans appuie : ils disent 6 semaines sans appuies pffff. J’espère que je pourrais bientôt m’assoir quand même : je pense que l’histoire de l’assise c’est plus pour la fracture de la hanche que celle du cotyle. Je peux m’assoir un peu, mais avec les fesses bien au bord de la chaise, et la jambe droite bien droite, pour que l’angle de la hanche soit respecté ! Je pense souvent à l’envie de mourir, si seulement j’avais cette chance : j’ai 35 ans, sportif, indépendant, et ce que je vie la est la plus grande torture qui soit ! J’espere que je vais guérir vite, je suis jeune en parfaite santé, je n’ai jamais fumé de ma vie, j’ai une hygiene de vie nickel, donc bon, avec un peu de chance, ça ia vite. Le manque d’information est flippant : j’ai un kiné qui vient à la maison, mais est ce qu’il sait ce qu’il fait ? Ne risque t’il pas de recasser ma fracture ? Il me disait que je pouvais m’assoir mais ça me fais peur, et puis, quand il me manipule la jambe, je sens un peu le cotyle, alors, est-ce parce qu’il est enquilosé ? Normalement, un os se resoude en 28 jours !!! Mon genoux par exemple, ayant été immo, il est enquilosé je vous dis pas, quand il a commencé à me le plier un peu proressivement, une douleur extreme ! enfin bref, j’espere que je vais m’en sortir, j’ai du mal à tenir moralement, si seulement on pouvait mourir sur commande, ça serait vraiment génial, genre je dis stop et on s’eteins ! J’aimerais au moins pouvoir m’assoir, vite, demander une chaise roulante et bouger un peu, j’en peux plus d’etre enfermé, ça fais 6 semaines : meme si je fais 3x par jour, un déplacement en youpala de 45 minutes environ, ça suffit pas, il me faut pouvoir m’assoir, enfiiiiin ! J’espere ue ça viendra vite : je suis à 6 semaines la depuis mon accident, et 1 semaine sans traction, tu en penses quoi ? Combien de temps avant que je m’asseye ? J’ai une radio le 31 aout encore !

    1. Bonjour. Merci de ta visite sur « mon cotyle ». C’est difficile de dire ça à quelqu’un qui souffre et s’impatiente légitimement mais il faut certainement trois mois pour se remettre de ce genre de mésaventure et pouvoir évaluer les séquelles éventuelles. Est-ce qu’on t’a proposé la pose d’une prothèse de hanche à plus ou moins court ou long terme?
      Chaque cas est spécifique. Si tu as déjà subi 5 semaines de traction, je pense que le plus pénible est fait. Maintenant, tu vas connaître des petits progrès quotidiens, tu auras toujours l’impression que c’est trop lent mais tu vas te remettre. L’essentiel à mon avis, c’est de s’occuper l’esprit et d’être soutenu par sa famille ou ses amis car eux aussi vivent un moment difficile.
      Continue d’être courageux et tiens-nous au courant de ton évolution.

      1. Nooon, pourquoi une prothèse de hanche ? Le chir m’a dit qu’on faisait la traction justement pour ne pas être ouvert, et qu’y en a pas besoin. Je suis jeune, ça se répare vite et pui j’ai une fracture propre, pas déplacé… la seule difficulté c’est l’attente. J’en ai plus que pour 5 semaines. Ce matin, le kiné m’a plié la jambe à fond, ça fais mal mais ça avance bien🙂

      2. Bonjour.
        Je vous felecite pour votre parcours et votre guérison!
        Pouvez me donner une adresse mail svp, j`aurai des questions à vous poser sur la traction. Et je dois également vous envoyer des photos sur une traction.
        Cordialement.

      3. Pour ma part : chute le 9 juillet, non opéré, juste une traction de 8 kilos : on me l’a retiré le 12 aout : ensuite, alité encore mais j’ai pu me lever et m’assoir au balcon progressivement, 1 mois et demi sans appuie sur la jambe en tout cas ! Donc grosso modo, 3 mois alité oui. Ensuite entré au centre de réadaptation le 1er octobre : hospi complete, je récupète tellement vite que je sors au bout de 8 jours : je suis passé du déamb aux bequilles du jour au lendemain. J’attaque l’hospi de jour en centre le 22 octobre et je termine le 22 novembre ! J’ai récupéré tellement vite que j’ai pu dire adieu aux béquilles au bout d’une semaine. Et j’ai finis le centre en 1 mois ^^ Depuis le 1er Janvier, plus de douleurs ni rien, on ne voit même plus rien sur les radios🙂 trop bon🙂 J’ai encore un peu des douleurs musculaires aux fessiers et toute cette zone quand je marche trop longtemps ou que je fais trop de sport… normal… idem pour le genoux… mais rien qui anfle ou quoi. Idem aucune séquelle : il me manque plus que 3° pour arriver à toucher mon nez avec le doigts de pieds (je fais du yoga il faut que je sois souple et je l’ai toujours été) : donc progressivement, je gagne la dessus : c’est la seule chose encore qui me bloc, mais chaque jour ça avance ^^ du coup, je suis parti pour du zéro séquelle. Bon faut dire que je suis un jeune homme de 36 ans en excellent santé, jamais fumé de ma vie, et encore moins des drogues c’est dires… je mange très bon pour la santé, j’ai du gout il me faut du très bon repas ^^ je fais donc tout moi même :p nature ! De plus, alité je ne suis pas resté inactif j’ai aidé mon corps au max : d’une, je m’assurais que chaque jours j’avais 100% du calcium, du magnésium et la vitamine D (nécessaire pour les os et la cicatrisation). Ensuite, cataplasme d’argile pendant 6 heures sur la hanche la ou j’ai la fracture tout autour. Ensuite, 2x par jour, appliquer en massage une mixture : huiler vegetale de millpertuis + 2 gouttes d’huiles essentielles d’helycrise + 2 gouttes d’huiles essentielles de gaulthérie. Et pour finir : méditation : c’est le sang qui répare l’os, et pour se faire, il faut lui donner un max de sang : donc exercice de méditation, yeux fermé : j’inspire, j’imagine le coeur se gonfler de sang neuf, j’expire, j’imagine le sang partir du coeur vers la fracture… en se concentrant un max, en faisant l’exercice un max, ça marche : quand vous santez que ça chauffe au niveau de la fracture, c’est que c tout bon, que vous avez réussis et que l’exercice de méditation fonctionne. Ne prenez pas conseil au médecin et compagnie, ce sont souvent des cons qui ne savent rien : j’avais un kiné qui me faisait bouger alors que mon chir m’a dit « n’écoute pas ce qu’il te dit tu fais ce que moi je te dis » ! gaffe aux médecins, praticiens, kinés et j’en passe qui se croient tout savoir mais qui ne savent rien à part vous pompez le fric ! Voili voilou ^^

      4. Formidable message d’optimisme. Je suis heureux que ça se passe bien pour toi. On va former un club des « anciens de la traction ». Merci de donner de tes nouvelles.

      5. Merci pour votre message sympathique et encourageant.Ne m’en veuillez pas, mais je suis devenu méfiant suite à l’une ou l’autre expérience négative (spam,…)avec des mails privés si bien que je préfère continuer à dialoguer via ce blog. Merci de votre compréhension.

    2. a 62 ans debutant chute de velo sur un raidillon,fracture du cotyle et mise en place d une prothese de hanche.Accident le 24 01 12 reprise velo fin aout .depuis decembre je sort 3 fois par semaine avec un club environ 1100km par mois.Pendant 5 mois j ai eu le genoux enfle et douloureux.Depuis plus aucun soucis

      1. Bonjour Claude. Je découvre votre commentaire bien réconfortant après une période de vacances. Bravo pour votre courage et votre volonté. Je suis sûr que la reprise du sport vous donne beaucoup de motivation après cette longue épreuve. Personnellement, j’ai toujours une appréhension (psychologique) à reprendre le vélo en extérieur après cette chute dont le souvenir est encore très présent. Sans entrer dans les détails, je suis un peu surpris que vous ayez souffert du genou après la pose d’une prothèse de hanche. Vous a-t-on conseillé de remonter votre selle?
        N’hésitez pas à donner de vos nouvelles : je n’alimente plus le blog, mais je réponds toujours aux commentaires.
        Georges.

    3. Bonjour,

      Juste pour savoir comment vous allez après 2 ans.

      Je me suis comme vous casser le cotyle gauche en plusieurs endroit suite à une chute velo en juillet 2015, traction 5o jours, fauteuil roulant, cannes, et maintenant je marche en boitant.

      8 heures de kinésithérapeute par semaine, et maintenant home trainer. Il me faut un escabot pour me mettre sur le vélo. J’àvoue que le moral n’est pas au beau fixe tous les jours . Je ne serais jamais comme avant je pense.
      Je vous souhaite une bonne santé.

      Cordialement.

      1. Donnez moi votre mail, ou contactez moi sur le miens, on pourra en parler si vous voulez. C’était en 2013 pour ma part, chute de VTT faute à pas de chance, je fais de l’endurance donc longue distance, pas casse-cou, mais voila, ma pédale auto droite à laché au plus mauvais moment : en pleine accélération en danseuse sur la route donc bitume : je me suis explosé le cotyle un truc de dingue en tapant sur le sol, puis en chutant, pété l’ilium… J’ai de la chance, étant en excellente santé, je mange bien, toujours fais du sport, jamais fumé de ma vie etc. Ossature très solide, donc pas de déplacement, traction de 6 semaines puis rééducation pendant 1 mois et demi. Pour ma part, aucune séquelle : je suis toujours aussi souple, je peux tout faire, je fais beaucoup de Yoga c’était une de mes craintes, mais nickel : je peux faire ma position du lotus sans le moindre problème. Vous avez quel age ? Que dis votre médecin ? Il parait que ça doit super bien se passer pourtant, les séquelles sont rares ou très légère donc pas handicapante. Pour info, quand vous êtes chez le kiné, donnez le maximum… J’ai un tempérament comme ça, j’ai récupéré en 1 mois la rééduc la ou d’autres comme Dietsche mettent 3 mois !!! J’étais dans le même service que lui, et ils m’ont dit ça ^^ Donc gardez le moral, ça va venir, si vous pouvez faire tous les gestes, forcez vous, même si ça fait mal : moi à partir du moment ou on me disait que je peux tout faire, je n’hésite pas à faire le max, douleur ou pas. Faites beaucoup de vélo, c’est très très bon pour ça… Courage.

      2. Ahhhh en Juillet 2015 ahhh oui c’est tout frais, bon ben voila, je peux vous dire maintenant : pas de soucie c’est normal !!! Moi c’était le 9 Juillet 2013 : j’ai finis Clemenceau le 30 Novembre 2013 : à partir de la, plus besoin de rien, comme neuf… mais je suis jeune et en excellente santé, donc pas de stress, pour vous c’est normal, à Clemenceau les potes en centre qui avaient la même chose que moi finissaient en décembre / janvier : donc, plus que 1 ou 2 mois à tenir et vous serez sur pied comme avant ! Le passage fauteuille roulant j’ai connu aussi tous le mois de septembre, ensuite octobre c’etait bequille puis fin octobre la canne, début novembre je marchais déjà normalement sans aide. Pas de stress, vous êtes dans le timing.

      3. Bonjour Keirsse. Ça fait maintenant plus de trois ans (juin 2012) que j’ai fait cette chute malencontreuse et je peux dire que je vais plutôt bien, compte tenu de mon âge (65 ans) et d’autres pathologies préexistantes.
        J’ai beaucoup d’admiration pour votre courage : 50 jours en traction, c’est vraiment une torture encore bien pire que ce que j’ai subi. Je comprends votre souffrance et je pense que vos efforts vont finir par porter leurs fruits. Il faut garder le moral, être bien accompagné et garder le sens de l’humour.
        Je pense que le risque le plus sournois à long terme, c’est le développement de l’arthrose qui atteint les articulations. Dans mon cas , les genoux et (un peu la hanche) sont une source de limitation des activités.
        Dernière chose : ne pas trop regarder ce qu’on a pu faire dans le passé. Le vieillissement doit être accepté, dans une certaine limite. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut plus avoir d’objectif de progrès. On se tient au courant. Que tout aille bien.

    1. Merci. Je suis rentré en hospi complète à Clems mardi, la je suis rentré pour le week end, retour dimanche soir et c’est parti pour une semaine : ensuite, c’est hospi de jour. baléno et piscine le matin, kiné et muscu l’aprem ! la je marche en béquille avec appuie 25 kilos sur la jambe en question; Quand la kiné me manipule, je sens le cotyle ou je sais pas quoi quand elle pousse le genoux vers la poitrine, du coup ça me fais un peu peur mais elle m’a assuré que c’est consolidé on peut tout faire,même la médecin est venue me voir pour me dire que je devais pas stresser ^^ le plus embêtant reste le genoux, il a pas aimé ces 5 semaines de tractions : il est toujours douloureux quand je le plie, mais j’arrive a le plier à 130° presque à toucher la cuisse ! je rappel que je n’a pas eu besoin d’etre opéré, belle fracture, mais propre, pas déplacé, bien rond, du coup on a laissé faire la nature : pour ça j’ai de la chance : ça m’évite toutes les babioles la dedans. Je peux ENFIN dormir sur le côté gauche et sur le ventre, c’est trop trop bon, j’en pouvais plus de dormir sur le dos, je ne l’ai jamais fais auparavant, moi le dos = pas dormir ! du coup pendant 3 mois je prenais du lexomil pour domrir😉 effet garantie. Bref, les choses avancent, mais c’est long. Chute le 9 Juillet, broche retirer le 12 Aout, entré en réadaptation le 1 octobre. Et c’est prévu 3 semaines : 2 en hospi complète et au moins 1 en hospi de jour selon progression. Cela bouffe une année c’est dingue.

      1. Génial que tu ne doives plus dormir sur le dos. Moi non plus je ne pouvais pas.
        Tu rentres dans la phase active de ta rééducation. Tu vas pouvoir comptabiliser les progrès régulièrement, avec parfois des hauts et des « bas ».
        Dans quelques mois, tout cela sera un souvenir, une expérience dont on se passerait bien mais qui te renforce finalement.

      2. Merci pour votre réponse, je vois que vous vous êtes bien remis, cela fait plaisir.

        Je suis beaucoup plus âge que vous, 60 ans,
        J’ai toujours fait du vélo. J’étais licencié ufolep et ffc avec des résultats plus qu’honnêtes quelques victoires dans ma categorie. Je faisais en moyenne 450 kms semaine avec séances de fractionné, un vrai junior.

        Je vais tout faire pour retrouver le plaisir de pédaler, cela me manque trop.

        Merci encore de votre réponse.

        Cordialement

  4. Bonjour à vous Mon Cotyle,

    Et bravo pour votre ténacité dans l’alimentation de votre blog.
    Je suis quasi comme vous : chute de vélo et fracture du cotyle (le 29/06/2014) !
    J’ai pensé à tenir un blog moi aussi mais je n’en ai pas eu le courage. Mon moral est trop mauvais pour me permettre de prendre un peu de recul et décrire, raconter, informer sur cette situation / fracture assez méconnue finalement.

    J’ai connu la traction pendant qqs jours puis devant l’ampleur des dégâts, j’ai été transféré dans un hôpital spécialisé dans cette pathologie sur Paris et enfin opéré assez lourdement 2 fois. Comme vous, le chir m’a dit que je ne devrais pas trop avoir de séquelles et retrouver une marche et une activité normale sans trop de difficultés. Mais, comme vous aussi si j’ai bien compris, la prothèse sera à l’orde du jour une de ces jours (le plus tard possible j’espère).

    Après mon opération (le lendemain), le kiné m’a mis debout avec déambulateur puis sur béquilles ensuite. 5 jours après, j’étais chez moi (mais pas du tout en forme). Rééduc au programme sans appui.

    Je partage ce que vous écrivez sur l’immobilisation liée à la traction que je n’ai pas connu mais que je redoutais d’autant que j’ai commencé par ça. Je le redoutais car 5 ans avant, je me suis fracturé la colonne vertébrale et j’ai été immobilisé sur le dos (même pas de position assise autorisée) pendant 30 jours. Et je ne pensais pas qu’il me possible de vivre de nouveau cet enfer. Oui, l’être humain s’adapte à tout mais à quel prix et dans avec quelles souffrances psychologiques…

    Vous avez raison de dire qu’il faut un accompagnement ou du moins une « préparation » psychologique pour accepter l’inacceptable.

    J’espère que vous allez mieux maintenant.

    Encore bravo pour votre blog !

    Christophe

    PS : vous parlez de la Bulgarie, décidément, encore un point commun puisque j’y passe une grosse partie de mon temps (raison professionnelle). Principalement sur Sofia. Mais la situation économique du pays est très compliquée et laisse la porte ouverte au pire (que je n’espère pas)… Dommage car ce pays est vraiment superbe. Mes amis fuient littéralement le pays et partent vers d’autres pays plus ‘normaux’.

    1. Bonjour Christophe. Je suis heureux de constater que, deux ans après mon accident, ce blog continue d’intéresser pas mal de gens. Même si, en ce qui vous concerne, vous vous seriez sans doute volontiers passé de vous intéresser à la fracture du cotyle.
      Le temps et l’usage qu »on en fait sont les facteurs les plus importants pour affronter cette épreuve. Vu l’opération que vous avez subie, j’ai l’impression que vous pouvez espérer un recours plus tardif à la prothèse de hanche. N’hésitez pas à donner de vos nouvelles : c’est très intéressant de voir comment chacun aborde ce genre de situation où, en quelques heures, on passe d’un statut de sportif en bonne santé à une dépendance quasi totale.
      En ce qui me concerne, je vais plutôt bien (comme un homme de 64 ans, y a pas de miracle). Je pratique la marche avec mon chien (un jeune border collie car j’ai perdu mon dalmatien). Continuer à bouger me semble essentiel, même en dépit de la douleur parfois.
      Bon courage et cultivez votre bonne humeur et votre imagination.

      Georges.

  5. Georges,

    Merci pour votre réponse.
    Juste une suggestion, vous indiquez que votre blog est provisoire… Surtout ne le fermez pas même si vous ne l’alimentez plus. Il présente un témoignage intéressant et important pour des personnes qui comme moi sont en quête d’information et de partage sur ce sujet bien documenté sur internet d’un point de médical mais très peu (pour ne pas dire pas du tout) d’une point de l’expérience personnelle. A ce titre, votre expérience est vraiment enrichissante.

    Bien à vous.
    Christophe

  6. bsoir
    je rejoins ce blog afin d avoir des infos et après les témoignages que je viens de lire je me pose quelques questions, j’ai fait une chute d une échelle environs 4 m, une douleur intense aprés scanner les médecins on diagnostiqués une fracture du cotyle non déplacée, ils m’ont mis des poids pour être en tension mais cela seulement pendant 3 jours je dois évidement rester allongé sur le dos mais je n’ ai reçu aucun conseils de mes médecins qui passent le matin en coups de vents sur la position sur le dos alors je modifie souvent ma position avec le lit à commande étant souvent en position presque mi assise les jambes en long, je pars demain vers un centre de rééducation et j’au pas trop d ‘infos sur mon cas je vais continuer a lire le reste ici je vois que j’en suis à mon départ je viendrai vous donner des news

    1. Voir mon message plus haut. Les médecins ne disent rien ça c’est sûr. 3 jours ? Donc pas de fracture !!! Il faut 6 semaines pour qu’une fracture se répare. Bref pas d’inquiétude ton histoire est bénigne. Tu seras vite sur pied. Moi ça m’a bouffé 6 mois en tout, mais voir mon message plus haut, c’était du sérieux.

      1. Je précise : reprise du VTT XC Marathon (l’endurance du VTT donc comme un vélo de course) depuis mon accident, en 204 j’ai rattrapé le temps perdu ^^ L’été 2013 ayant été perdu, j’étais gonflé à bloc ! 5024 km sur l’année en 2014. Pour 2015 j’ai perdu un peu de temps à cause de la canicule (j’adore ça, mais du coup je passais juillet en piscine puis je roulais un peu le soir quand il faisait moins lourd) : j’ai tout de même actuellement pour 2015 fait 4803 km en 214h47m ^^ Aucune séquelle, je fais mon Yoga sans soucie. Aucune douleur notable, il peut m’arriver d’avoir un peu mal de temps en temps mais j’ai souvent eu des soucies de douleurs d’articulations avec les changements de temps. Donc voila, courage à tous, vous pouvez suivre mon conseil donnez plus hauts (argile, huile essentielles) etc. pour améliorer la guérison etc.

    2. Bonsoir Victor. Étonnant cette période si courte de traction. Généralement, on en prend pour environ 3 semaines. C’est probablement plutôt rassurant.
      La chose à retenir, c’est qu’il y a pratiquement autant de fractures du cotyle que de patients. La vôtre semble a priori bénigne mais ce n’est pas une raison pour vous laisser sans information.
      N’hésitez pas à donner de vos nouvelles sur le blog même (et surtout) si cela va mieux. Gardez le moral et le sens de l’humour.
      Courage et à bientôt.

      Georges.

  7. Rassurant j’ose l ‘espérer Georges, mais j’ ai changé d hôpital lundi après une semaine passé dans le précédent , je peux déjà m asseoir et utiliser le déambulateur pour aller aux toilettes, et je suis passé une bonne demi heure entre les mains d un kiné pour des exercices au niveau du pied et du genoux, j’espère qu’ils savent ce qu’ils font je suis entre leurs mains et pourtant ils me disant 45 jours sans posé et principalement en position allongé, la douleur est tjrs la mais rien à voir avec les 5 premiers jours, j imagine est moins importante que les vôtres

    1. Je vais vite te remonter le moral : moi, j’étais alité donc couché non stop pendant 1 mois et demi : donc mangé couché, lavé couché, faire ses besoins couché ! Ensuite, une fois la broche enlevé, encore 1 mois et demi sans posé le pied parterre, je commencé légèrement à aller au toilette avec le rehausseur, je devais m’assoir au bord de la chaise et garder un angle presque droit, pas le droit de me plier normalement. 3 mois de torture j’ai vécu. Une fois arrivé à Clemenceau, la, je commencé à devenir un homme libre.

  8. première douche le 02/12 alors que ma fracture dâte du 22/11, bien sur douche assise,je ne pose pas évidement le pieds par terre ou à peine et le peu de mes déplacement se font en déambulateur, je suis surpris par rapport à toutes mes lectures, je pose pourtant les questions, en fait j’ai été envoyé au bout d ‘une semaine dans un petit hôpital de village un peu multiservice qui à un service de kiné donc séance ce matin pour une heure de renforcement musculaire, genoux, pieds adducteurs le reste du temps je suis allongé, mais malgré les réponses donnés par les soignants je reste encore dubitatif, par rapport à vos témoignages ou en serais je dans quelques temps, je suis anxieux et je ne sais pas à qui m’adresser en dehors d ou je suis actuellement.

    1. Y a-t-il un psychologue dans l’établissement où vous avez été transféré? N’hésitez pas à vous faire aider, c’est important pour formuler vos doutes, même s’ils sont peut-être excessifs.

      1. Pour ma part la totalité du personnel hospitalier étaient de vrais glands !!! Je n’ai jamais vu ça, en même temps c’était la première fois que j’étais à l’hopital. Quant on m’a mit la broche, en-dessous le chir a mit un pansement Américain pour qu’il n’y est pas d’escare à cause de l’appuie sur le tibiac, une infirmière se pointe une fois, elle fait « oh c’est quoi ce truc » et elle l’enlève puis le jette… Le lendemain heureusement mon chir est passé, il a vu ça, il commencé a y avoir une marque à cause de l’appuie, alors je lui ai expliqué, il a dit « quelle connasse celle la » ensuite il m’a clairement dit « tu fais ce que je te dis, si quelqu’un te dis autre chose tu l’envoies promener ».😀 Méfiez vous du personnel médicale, infirmières et surtout aides soignantes : diplome qui vaut moins qu’un poubellier croyez moi ! J’ai vu de ces trucs si je vous racontais tout, vous seriez choqué…

    2. Ben dis donc, tu es un grand sensible… Il faut que tu te durcisse… Qu’est-ce que ça va être le jour ou tu rentreras en maison de retraite (ma grand mère y est et ne demande qu’une chose, mourir, tellement elle ne supporte pas ça). Rend toi compte, comparé à moi, tu as énormément de chance, ce n’est rien du tout ce que tu as… Alors arrête de te poser des questions et laisses le temps faire son travail. Si tu lis mon témoignage plus haut, tu te rendras compte à quel point c’est bénin ce que tu as… Dis toi bien, pour rappel, que je n’ai pas pu prendre de douche avant 3 mois !!!! Oui oui, 3 mois a se faire laver coucher, au gant de toilette !!! 3 mois à faire caca dans bocale et pipi couché !!!!! Tu en veux de la souffrance, la voici😉

      1. Tous les points de vue méritent d’être exprimés. Tâchons de ne pas porter de jugement de valeur.
        Chaque situation est différente, et vécue différemment.

      2. C’est sur mais bon… Vaut mieux le préparer à ce qui va venir ^^ Enfin j’ai une réputation de gros dur, beaucoup voyagé, beaucoup vécu… on me dit souvent que je suis un vrai « rock » ^^ même à l’hosto je refusé la morphine, ste truc qui sert à rien de toute façon… du coup après j’ai dis stop ^^

  9. oui Georges donc devant mes doutes j’ai téléphoné au chirurgien orthopédique qui m avais soigné et je lui est expliqué qu’ou je me trouvais de quelle manière il voyait ma position assise selon eux pas de pblm d y rester toute la journée il doit rectifier le tir en téléphonant au médecin qui n’a pas trop saisis, ses préconisations, je me suis accroché avec le cadre infirmier pour changer de Lit il est vrai qu’il m’ avais déjà changé de lit le premier le boitier automatique de direction du lit ne fonctionnait pas quand au second pas très approprié à mon repos , en lui expliquant les raisons normalement il me rétorque qu’ils n’ont pas que ça à faire de me changer de lit !! le mec une cruche je lui demande donc de me faire et me signer une décharge que lui est son établissement ne désirait pas le changer et de cette manière je faisais une demande auprès d un autre établissement, je l’ai quitté toujours en fauteuil et j’ai été à ma séance de kiné de retour vers midi dans ma chambre je n’avais qu’une hâte être en position allongé, pour soulager ma hanche, le lit avait été changé pdt mon absence chez le kiné, il est complètement déplorable d en arriver à de tels arguments dans un lieu de soins, je réussi donc à me mettre en position assise au bord du lit attendant que l’infirmière amène les médocs et je lui demande de bien vouloir m’aider à me mettre sur le lit elle l’a fait en maugréant vous n’allez pas rester toute la journée au lit tout de même et encore a ce justifier mais mm c comme si tu pissais dans un violon,
    Puffi je comprends bien que ton expérience t ‘a laissé un souvenir indélébile, j’ai 50 ans j’ai fais pas mal de chose dans ma vie je ne suis pas un sensible et concernant l’endurcissement moral et physique je suis au top je suis pas la pour raconter ma vie perso pour autant, néanmoins je préférerai certainement avoir des soins plus stricts plutôt qu’a me poser des questions sur des potentielles séquelles et je travaille seul à mon compte pour participer à la vie de mon ménage avec enfants alors vois tu mon accident de travail à part bénéficier des règlements de santé y a que dalle, je peux évidement me permettre d avoir des séquelles importantes et de rester trop longtemps inactif faut tout simplement que j’aille gagner ma gamelle alors stp tes trucs de gosse sensible et il faut que je m’endurcisse tu les gardes pour toi, la douleur je te dis j’en ai rien à foutre c ‘est juste un détail qui va avec le reste

  10. concernant la psy je ne sais en quoi elle pourrait m’aider, le doute que je veux éliminer, c’est surtout de savoir si ma prise en charge est faite correctement, il est évident que dans le personnel soignant il y à de tout des bons et des mauvais et ce serais bien réducteur de les mettre tous au mm niveau, il est évident si ma fracture se résorbe aisément sans soucis et que je n’ai pas de séquelles et bien tant mieux, la souffrance ne me fait pas peur, si cela est obligation pour des soins corrects, après il est certains que je ne suis pas maso aussi, et j’avais un doute par rapport vos témoignages qui m’on préparé au pire, bon je vois d après ce qu’ils disent que c’est plus bénin, tant mieux pour moi, je vois puffi que tu fais pas mal de sport en quête certainement d endorphine cette drogue que nous produisons, pour ma part dans ton cas j’en aurai pris de ma morphine, car en plus de l’immobilisation tu étais toute de même en période de sevrage, le prends pas mal juste une petite plaisanterie le gros dur

    1. Ne t’inquiète surtout pas pour moi😀 Je te dis juste que, pas seulement mon expérience, mais ce que j’ai vu autour de moi, et de ce fait, ta « petite » immo de seulement quelques jours, c’est de la nioniotte par rapport à la souffrance que peuvent endurer certain… sur une période extrêmement longue ! Je dis ça c’est pour ton bien, parce que quand j’étais alité, en voyant certains en bavé comme pas possible pour trois fois moins, je me sentais finalement bien dans ma peau… Enfin bref le tout est de savoir gérer son mentale ^^ Le miens encore c’est de ne rien dire, de toute façon chacun fait ce qu’il veut ^^ Alors bon, je n’interviendrais plus. Bon courage pour la suite.

  11. Merci Georges pour votre réponse.

    Vous avez raison, il ne faut pas trop regarder derriere j’ai bien compris qu’il y aurait un avant et après l’accident. Mais c’est dur lorsque l’on a fait du sport toute sa vie.

    Cela fera bientôt 5 mois, je progresse bien. Je monte les escaliers en enchainant et non plus marche par marche, mais interdiction de porter, mais l’on dieu que c’est long.

    En tous cas cela m’a fait plaisir de vous lire.

    Cordialement.

  12. Non puffi je ne te demandes pas de ne plus intervenir, écoute je sais bien que tu a plus souffert que moi pour cette histoire de cotyle , j’aurai pas aimé être à ta place, tu sais j’ai lu tout les posts ici, je ne fais que apporter mon témoignage différent du tien, est ce que je me plains de la douleur, non surtout de l’inconnu moi aussi je n’ai pas une confiance aveugle à ce milieu la, et j’ai déjà enduré d autres souffrances dans ma vie, je cherchais ici juste un soutien et des infos , après je n’y peux rien moi si me suis pas défoncer le cotyle en petits morceaux, la prochaine fois j’essaierai de faire mieux pour te plaire petite anecdote du jour j’arrive à sortir du lit prendre le déambulateur et me mettre sur le fauteuil et oups direction la machine à café, y a un peu de pente mes bras manquent de vigueur par le manque d activité bon mais au bout cette satanée machine à café, le retour se fais sans prble je me positionne au bord du lit et je sonne pour que l’on m’aide à m’allonger je ne le peux encore seul, je prends mon mal en patience force est de constater que le soignant interviendra au bout d une demi heure et m’aidera sans aucune justification de sa part bon bref, heureusement que je n’avais pas chuté seul .
    Kierse je vous souhaites un bon rétablissement et de nouvelles aventures de juniors

    1. Oui mais justement, c’est la ou je veux en venir… Pour me lever, il me fallait de l’aide une fois la broche trans fémorale retirée ! Ensuite j’ai trouvé une solution car je suis un indépendantiste viscérale, j’utilisai ma jambe gauche pour passer le pied sous la cheville droite donc la jambe malade, en cuillère donc, j’accompagnais la jambe sur le rebord du lit et jusqu’au sol, en douceur, ensuite en déambulateur je pouvais me promener. Pour te donner une idée de mon calvaire : 6 semaines couchés à plat en non stop. Une fois retirée la broche, première remise debout en déambulateur avec l’aide du kiné : le sang n’avait plus l’habitude de ça, alors tiens toi bien : je ne pouvais rester debout que 2 minutes chrono montre en main, tout à coup, la sueur venait d’un coup, la tête qui tournait, l’envie de vomir, nausée d’une force inouie, je devais à ce moment la me recouché au plus vite… Mes jambes, malgré les bandes de compression aux mollets, les pieds et doigts de pieds devenaient VIOLET : pas violet dis comme ça pour faire jolie, quand je dis violet c’est mauve violet la vraie de vraie couleur en quesiton. Ensuite, accroche toi bien : traction + immo de la jambe droite pendant 6 semaines = genoux grippé plus tendons du dessous qui se sont ramollis = 2 mois avant de pouvoir réussir à plier le genoux à angle droit, avec chaque jour le matin à 7 le kiné qui se pointe, une vraie torture, la plus grande douleur que j’ai pu connaitre dans ma vie, c’était ça : il forçait petit à petit à plier le genoux, chaque jour un peu plus, et c’est juste IMPRESSIONNANT ce que le corps humains ne supportent pas les changements, car le genoux n’avait rien lui, il a juste pas aimé d’être immo pendant 6 semaines. J’ai dis à mon père « mais comment ils faisaient au moyen age » il m’a répondu « il crevait, d’ailleurs, tu as 37 ans, à cet âge la le 3/4 crevé déjà, donc ne te plaint pas »… Il a toujours eu la sagesse pour me remonter le morale, car il a raison, on a pas a se plaindre de nos jours, même si c’est une rude épreuve… Punaise, c’est du passé, j’en ai chié 6 mois de ma vie dur comme fer, mais aujourd’hui plus que jamais je suis meilleur en sport (5024 km de VTT XC Marathon pour 2014 et 4802 km pour 2015 dont l’année n’est pas encore terminé). Sans parler de la natation + musculation. Et moralement, je suis devenu plus dur, plus fort. Donc, relativise, et courage, tout est dans la tête : même si tu en baves, dis toi qu’il y a pire, dis toi surtout que ça va passer, car tout passe… Et c’est comme le dentiste, il faut bien y passer, et une fois fait, on est bien content au final ^^ Alors courage !

      1. Salut Puffi,

        J’ai vécu à peu près la même chose que toi :

        – chute vélo 17 juillet
        – urgence hopital via pompiers
        – diagnostic : fracture complexe du cotyle
        – perçage du femur au de sus du genoux pour pose traction jusqu’au 05 septembre
        – au bout d une semaine envoi dans un centre de rééducation
        – rester allongé pour mange, raser faire ses besoins dans une couche, se laver avec un gant de toilettes. Et ce jusqu’a la dépose de la tringle de métal du genoux.
        – fauteuil roulant pendant 20 jours.
        – les cannes mais sans appuis et ensuite 10 kg de rajout par semaine jusqu’a mon poids.
        – début novembre plus de Cannes mains interdiction de porter jusqu’a fin janvier.
        Le chirurgien m’à dit un an pour être comme avant…….

        Même problèmes que toi mais j’ai 60 ans….

        A+ porte toi bien

    2. Bonjour Victor,

      Je comprends ta réaction, on ne sait pas comment sera l’avenir. Moi j’ai intégré le fait que je ne serai plus jamais comme avant. Mais si je pouvais me tromper. Le chirurgien m’a dit un an, il paraît que mon bassin sera aussi solide qu’avant. Mais il m’a dit aussi que je risque d’avoir une prothèse de hanche dans 2 à 3 ans, car cela risque d’être un nid à arthrose, mais pas obligé. En fait on n’est pas trop avancé.
      Au bout de presque 5 mois je marche en boitant, et je fatigue assez vite. Je suis également souvent amené à prendre des médicaments anti douleurs. Je n’ai pas le droit de porter, et le kine 4 fois par semaine ne me fait travailler que l’amplitude du genoux et de la hanche, renforcement musculaire interdit on ne commencera quand janvier comme l à prescrit le chirurgien.
      Ma vie à bien changé, moi l’hyper actif. Et les valides ne comprennent pas toujours. Alors lorsque l’on me dit que cela aurait pu être pire, certes. Cotyle fracturé en 6 endroits,traction pendant 50 jours, se raser, manger allongé , pas de douche pendant 2mois. Fauteuil roulant, cannes, 3 mois en centre de rééducation. JE SUIS CHANCEUX.

      En fait le réconfort je le trouve auprès des gens qui avait le même problème au centre de rééducation et avec qui je suis resté en contact.

      Accroche toi, courage et dis toi que l’on est tous pareil, que l’on a tous nos moments de doute.
      Écris sur le blog çà fait du bien.

      Tiens nous au courant.

  13. Bonjour à tous

    Cela fais maintenant 23 jours que j’ai ma fracture du cotyle simple non déplacée, je me déplace en fauteuil et en déambulateur, je fais des séances de kiné d une heure journalière, je prds ma douche seul évidement sur une chaise adaptée, la douleur est présente en cas de faux mouvement je passe tjrs la majeure partie de mon temps allongé, mes loisirs sont la lecture, les visites, la télé et internet, depuis deux jours je peux dormir sur le coté cela changé bcp de choses au niveau de ma récupération,

    je suis actuellement dans une centre de repos, et je dois me rendre à l’hôpital en fin de mois pour avoir un scan et une radio de contrôle et l’avis du chirurgien pour les suites à donner, qui vont certainement être je l’espère le retour à la maison, marche avec béquilles sans appui pdt une période à déterminer .

    Je suis confiant je sais que j’ai de la chance en comparaison à d autres, mais je tiens à témoigner ici avant tout pour dire que chaque fracture du cotyle est différentes, certaines comme la mienne apparaissent plus aisées à supporter et la guérison plus rapide, il est vrai que quelques jours après ma fracture, j’avais découvert ce blog et les différents témoignages douloureux emplis de souffrance et d abnégation, je m’attendais donc moi aussi à cela ce fut fort heureusement différent,

    je tiens aussi à témoigner ma sympathie à l’auteur de ce blog ainsi qu’a tout ceux qui on témoigné ici en particulier Puffi le roc le warrior qui pour lequel cette période de souffrance restera indélébile et lui à permis d avoir un autre regard sur lui, je remercie Kiersse pour ses encouragements lui souhaitant de retrouver le plus rapidement possible ses envies ses joies mais surtout d ‘être rapidement mobile

    Je vous souhaite de bonnes fêtes à tous, j’ai déjà négocier le prêt d un fauteuil ici avec ma kiné pour me permettre de passer noël en famille on va dire que du bonheur ne prendre que les aspects positifs pour avancer, pour ma part ce fut l’arrêt de la cigarette

    LGV

    1. Hello hello content d’avoir de tes nouvelles, haha merci pour la dédicace qui m’a bien fait sourire. En tout cas, ça avance, c’est cool… Je me souviens pour moi aussi, dormir sur le dos bonjour : à Clémenceau, au bout de 8 jours, je pouvais me coucher sur le côté gauche, jambe plié façon foetus (comme ça que je dors) hors voila, la jambe droite (donc la blessé) me faisait mal à la hanche lorsque le genoux touché le matelas du fait de l’orientation que prend le fémur dans le cotyle (blessé) : du coup j’ai trouvé une parade, je mettais un petit coussin épais sous mon genoux ainsi, la jambe n’était pas penché vers le bas, mais droite de la même hauteur que la hanche.

      J’avais appris plein de petite technique comme ça… pour la douche debout au centre de réadaptation, comme le sol glissait (oui on est en France, y a encore du boulot de ce côté la) après la douche, pour ne pas glisser avec les béquilles, je posais plein de serviette parterre pour éponger l’eau : une fois mouillé, les serviettes ne faisaient plus qu’une avec le sol etc ^^

      Bref, tu as arrêté de fumé c’est déjà une super bonne chose, un grand bravo. P.S. Pour moi aussi, lecture (vive mon ebook, plus de 1000 livres dessus dans un truc de 100 grammes, autonomie de 1 mois non stop allumé, le kiff les ebooks) ; puis internet, films, jeux vidéos sur le PC quand j’étais dans mon lit.

      Bonne fête à toi aussi et courage, chaque jour qui passe, c’est une progression vers la guérison !

      P.P.S. Tu vas être content, le rock déguste en ce moment : mal de dos depuis une semaine un truc de dingue, la station debout au boulot (commerciale) pas évidente, surtout en ce moment, l’humidité tout ça, j’avais toujours mal au dos avec le boulot (je suis grand est fin) mais la toubib m’a dit que ça m’a quand même fragilisé le dos cette fracture, j’aurais un peu plus mal au dos que dab en hiver, mais bon… d’ailleurs hop doliprane la😉

  14. Bonjour je fais partie du club des cotyles fracturés avec deux fractures bassin plus ilio pubienne suite à une chute de cheval.je suis à 35 jours sans appui beaucoup de lit un peu de fauteuil roulant….encore 15 jours pour scanner de contrôle pour appui ou pas? Lundi début d’ hospitalisation de jour en rééducation:beaucoup de patience moi qui faisait du cheval tous les jours active à fond du jour au lendemain activités tv internet tricot!!lecture……le corps est remarquable il est capable de s’ adapter à toutes les situations:j’ espère retrouver la même vitalité j’ai 59ans hygiène de vie correcte :y at il des sports(en plus de l’ équitation) qui pourront m’ aider à ne pas avoir trop d’arthrose?et de récupérer à fond?.merci de vos conseils

    1. Bonjour Sylvie,
      Pour avoir passé des heures sur Google suite à une immobilisation amenée par une fracture du cotyle, les sports de contact sont à éviter. Une arthrose est engendrée par une dégradation des tissus par frottement avec une surface rugueuse ( cas d’une fracture déplacée ou tete de fémur endommagée ). Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de choses à faire pour éviter l’arthrose à long terme. Si la tete du fémur ou le dome recevant la tete ne sont pas endommagés, si tu n’a pas eu de luxation non plus, tu as des chances d’éviter l’arthrose. Voila ce que j’en sais… Je ne suis pas médecin non plus.
      Quelle partie du cotyle a été fracturée ?
      Philippe.

    2. C’est intéressant de voir à quel point ce blog continue à s’alimenter par des commentaires et témoignages spontanés, sans que j’y intervienne pratiquement. C’est devenu une sorte de forum. Je m’excuse d’ailleurs du retard avec lequel je réponds.
      Comment évoluez-vous,Sylvie, depuis ces dernières semaines?
      En ce qui concerne les sports recommandés après la revalidation, sans être un spécialiste, la marche (éventuellement nordique) reste un must. Ensuite, et c’est un peu paradoxal quand on voit le nombre de fractures du cotyle provoquées par une chute à vélo, mais le vélo est certainement un sport qui n’aggrave pas l’arthrose. Il faut « simplement » éviter les chutes.
      Pour ma part, la pratique du jardinage m’apaise et me garde en mouvement. Bien sûr, il faut aimer et limiter certaines positions qui endommagent les genoux ou provoquent des maux de dos.
      Pour ceux qui aiment (ce n’est pas mon cas), la natation doit être une excellente activité sans risque pour les articulations.
      Je pense que vous n’aurez aucun mal à reprendre progressivement une activité physique bénéfique dans un domaine que vous aurez choisi.
      Nous attendons de vos nouvelles.

      Georges.

  15. Bonjour ,
    Nouveau au club…
    Voici comment les accidents arrivent ; Le 9 Février, sur la piste Kandahar aux Houches, je remarque un coin d’ombre sans skieurs…J’enchaine les virages…Brutalement, mon ski gauche croise le ski droit, je suis projeté sur l’avant, les skis ne déchaussent pas, je chute violemment sur la hanche droite.
    Fracture de la paroie intérieure du cotyle et de la branche ischio-pubienne.
    Je skiais à la limite pluie-neige. La pluie en touchant le sol à une température légèrement négative s’est transformée en verglas. C’était difficile de distinguer le changement d’état Neige/Glace.
    Analyse de l’accident : excès de confiance en soi, pas d’écoute des signes extérieurs ( météo, neige ) laissant deviner une potentielle situation à risques. Je n’ai suivi que mon entêtement à vouloir skier à tout prix. On dit que la passion mets du vent dans les voile mais elle fait parfois chavirer le bateau.
    Résultat : 6 semaines avec des béquilles sans appui, je commence à marcher en ajoutant de la charge graduellement…Quelques doutes persistent.
    Vos témoignages sont intéressant car ils permettront je l’espère de ne pas répéter ces erreurs.
    Je retiens la chute à vélo provoquée par la pédale qui se détache.

    1. Bonsoir Philippe et bienvenue au club.
      Vos réflexions rejoignent assez bien mon ressenti quant aux circonstances qui facilitent l’accident et ce sentiment d’excès de confiance qui fait parfois perdre au sportif en forme certains mécanismes de défense voire même de prudence.
      Je ressens aussi cela rétrospectivement dans mon cas personnel. Serait-ce l’effet des endorphines?
      Merci pour ce témoignage utile. Quel âge avez-vous? Vous avez échappé à la traction? N’hésitez pas à donner de vos nouvelles et soignez bien votre moral. N’oubliez pas vos proches pour qui la situation n’est pas facile non plus.
      Courage.

      Georges.

      1. Bonjour Georges,
        Les endomorphies ? très certainement, surtout quand elles sont liées au plaisir que nous recherchons dans nos activités et à la gratification que l’on ressens après l’effort physique. Le mécanismes de l’accident sont souvent identiques. On laisse passer des signes qui devraient nous mettre en garde contre un risque ( boue + ornière + descente ou pluie + neige + refroidissement ) et on finit par avoir une représentation mentale différente de la réalité, insoucieux du danger, jusqu’a ce que le piège se referme inexorablement.
        Suite à une étude aux USA, 47 % des personnes actives victimes d’une fracture du bassin laissent tomber les sports à « risques ».
        J’ai 54 ans et j’ai échappé à la traction mais je ne sortirai pas indemne d’une telle experience, surtout sur le plan psychologique.
        A plus et merci pour le blog,

  16. Bonjour .
    fracture cotyle antérieur et fundique sans atteinte tête fémorale pas de luxation.fracture ischio-pubienne.Je continue la saga car les »saisons  » ne sont pas terminées :il faut bien faire un peu d’humour…….Après 7 semaines de repos pas d’appui comme me le préconisait mon charmant chirurgien X de la clinique Y ,je passe le scanner de contrôle et là catastrophe pas de consolidation et le déplacement s’est accentuée!!!!Le médecin du centre de rééducation(je vais 3 fois par semaine en hospi de jour faire de la réeducation passive et piscine )prend un rdv avec un médecin de l’hôpital : il me demande pourquoi je n’ai pas été opérée ?La blague …je vous passe les détails mais il me dit dans votre cas il n’y a qu’un seul endroit en France qui est spécialiste du cotyle et fracture du bassin :c’est à Paris à l’hôpital st Joseph dans le 14 ème: de plus comme je n’ai fait aucun cale osseux pas d’atteinte de la tête fémorale une ostéosynthèse peut être envisagée en faisant vite .RDV pris le 6/04/2016 je vais en consultation avec un des 3 chirurgiens en France pro du cotyle !!!!!
    Dans toute cette histoire ne faite pas confiance en un seul avis :il ya d’autres solutions qui peuvent s’offrir à vous :il faut les chercher.Et d’ailleurs un grand merci à ce blog car grâce à lui j’avais découvert cet hopital spécialisé (et avant même d’aller en consultation j’avais pris un rdv dans ce fameux hôpital mais grâce à l’intervention du chir de Bo. j’ai eu un rdv le 04/04 au lieu du 02/05 !!!!
    Merci pour tous vos témoignages cela aide énormément: effectivement je ne suis plus sûre de refaire de l’équitation mais je peux continuer ma passion en s’occupant d’eux faire de la marche de la natation du vélo (d’appartement devant un bon flm )
    Une question :après une ostéosynthèse y a t-il une traction? Combien de jours sans appui,?

    1. Bonjour Sylvie,
      Tu seras entre de bonnes mains à Saint Joseph. Ils sont les spécialistes en France. Il est possible que tu n’ai pas été opérée parce que ta fracture de la colonne ou de la paroie antérieure était stable et non déplacée ( ou faiblement ) avec une bonne congruence. As tu des douleurs quand tu es en position debout avec appui sur les deux jambes ? Hélas, je n’ai pas de réponse sur la traction après ostéosynthèse.
      Bon courage, ils vont t’arranger tout ça ! Pense aussi à l’alimentation…magnésium, calcium, vitamines D et K….Soigne ton moral !
      A plus,

    2. Bonjour Sylvie,
      Je suis passé par Saint Jo. Fracture cotyle en juin 2014. Opération pour ostéosynthèse (un peu longue et en 2 fois – 2 jours consécutifs). J’ai marché avec 1 canne exactement 6 semaines plus tard (sans appui – c’est la règle pour toutes fractures) et très vite sans canne peu de temps après. Pas de traction après l’opération. Mais j’en ai eu avant pendant qqs jours. L’équipe de Saint-Jo m’a levé pour faire le tour de mon lit avec déambulateur 2 jours après l’op. Je suis rentré chez moi 5 jours plus tard. J’ai de l’arthrose comme tout ceux qui ont ce type de fracture (du moins une très grande partie) mais je m’en accommode et économise ma hanche pour repousser la prothèse le plus tard possible (je n’ai pas 50 ans). Aujourd’hui je fais un maximum de sports « portés » pour éviter les frottements un peu corrosifs. Je fais sans aucun pb mes 60 km de vélo le dimanche sans aucune douleur. Philippe a raison, ton alimentation est importante ainsi que ton moral.
      Bon courage.
      Christophe

      PS : je me suis fait ça en… Vélo. Pas de raison que tu ne puisses pas refaire de l’équitation… (jamais dire jamais) ☺

      1. bonjour et merci de m’avoir donné des indications précieuses et vos vécus.Oui la fracture est déplacée (2 mm ).non je n’ai pas mal debout :c’est plutôt couchée que je suis le plus mal mais bon tout à fait supportable …oui je fais hyper attention à l’alimentation je prends aussi du cacit d3 je ne fume pas faisait 10 heures de sport par semaine avant l’accident :mais je vois qu’il faut réduire l’apport de calorie car la sédentarité fait prendre du poids facilement….Quand je vois tous les sports que l’on peut faire je suis optimiste quitte à refaire du vélo natation en plus du reste:ce sont des sports porteurs et d’ailleurs dans le centre de réeduc d’Isoudun, il y a une piscine balnéo immense l’eau à 33 degrès le bonheur de nager de se mouvoir sans aucune douleur .Quelqu’un a dit sur ce blog :ce qui est important c’est pas ce que l’on a fait avant mais plutôt ce qui se passe après….Et ça cela m’a permis de me projeter dans l’avenir avec ou sans équitation….Du coup ça fait du bien d’avoir différentes expériences sachant que nous sommes tous des cas particuliers…
        Bonne continuation à Georges et à Philippe

  17. Bonjour à tous,
    Voici un dossier pdf tiré d’un site anglo-saxon : How to speed fracture healing (comment accélérer la guérison des fractures) by Dr.Susan E Brown, PhD. Vous devriez trouver sur Google.
    Désolé c’est en Anglais…Je n’ai pas trouvé l’équivalent en Français. Pour info, je l’ai fait lire à un ami médecin généraliste qui n’a rien eu à redire..Il n’a pas trouvé d’inepties ou aberrations scientifiques. C’est complet et accessible.
    A plus,
    Philippe,

  18. Je me suis faite une fracture du cotyle droit le 2/07/2016. 3 semaines de traction horrible avec douleur, rougeur de peau et allergie au drap de l’hôpital puis retour maison. Immobilisation sur le dos et depuis 1 semaine, position assise et debout sans appui cote droit avec déambulateur. Le problème est que comme je n ai plus de force, j ai de grandes difficultés a rester debout sur ma jambe valide et je ressens beaucoup de douleur plus genou raide cote droit. Je m inquiète car je trouve que j évolue lentement. Je vois d’apres les commentaires que les soins ne sont pas les mêmes partout et de plus, il n’y a pas beaucoup d information sur ce genre de fracture.

    1. Coucou, si tu lis mon aventure, tu verras que c’est normal ! C’est très long, fais toi à l’idée que l’année est terminée pour toi. Profites en pour lire, regardez la télé, films séries etc. ou jeux vidéo. Pour ma part un petit résumé : cycliste, grave chute de vélo le 9 juillet 2013 hospitalisé, grosse fracture cotyle et illium droit, mais pas déplacé, du coup traction jambe droite, un poids de 8 kilos qui tire ma jambe pendant 5 semaines ! Alité non stop, 10 jours à l’hopital le reste à la maison, lit médicalisé, ma mère s’est occupé de moi, j’avais 37 ans à ce moment la : horrible de manger coucher, se laver coucher, faire ses besoins couchés etc. Je souffrais de constipation horrible, j’ai cru que j’allais mourir plusieurs fois tellement c’est l’horreur : puis un truc miracle, un tube à mettre dans le fion et ça sortait tout seul🙂 En Aout on m’enleve la traction, vers 10 un truc comme ça, premier pas en déambulateur : je n’ai pas pu rester debout plus de 5 minutes au début, mes pieds devenaient violet en plus horrible malgré les bandes bi flex. Bref, centre de réadaptation en octobre, tardivement, puis remis sur pied fin novembre : fin de l’aventure ! Aucune séquelle on voit plus rien aux radios : je fais toujours mon sport plus que jamais et ma souplesse au yoga est comme avant ! Dis toi que c’est long, affreusement long, mais ça prend fin ! Chaque jour qui passe te rapproche de la victoire ! Donc sers les dents : compte 6 mois en tout après la date de ton accident pour être sur pied comme avant : se doucher, aller aux toilettes bref ta vie d’avant, ce sera dans 6 mois. Courage !!!

      1. Super Puffi. Ton message est très positif; ça sent le vécu. Merci de rester fidèle à moncotyle et d’apporter ton témoignage aux nouveaux membres du club.

        Georges.

    2. bonjour
      tout à fait d’accord il faut beaucoup de patience :6 mois c’est ce qu’il faut que tu comptes pour être sur pied mais en attendant beaucoup de réeducation passive pour que tu sois prêt à la marche quand tu auras appui.pour ma part fractures cotyle droit bassin branche ischio pubien etc suite à une chute de cheval le 31/01/2016:4 mois sans appui mais reeducation à fond à partir de 6 semaines après la chute…j’allais trois fois par semaine dans un centre de reeducation en hospi de jour avec un kiné et réeducation dans une piscine je nageais marchais dans l’eau car je n’avais aucun appui avec l’eau.fin mai autorisation à l’appui total(chirurgien de l’hopital st joseph à Paris qui est le top pour les fractures du cotyle )et là en 1 semaine j’ai repris la marche;je boitais j’ai donc été voir mon ostéopathe qui m’a débloqué et donné des mouvements à faire pour me muscler davantage.En juillet je suis remontée à cheval ai repris le travail je commence à refaire des marches et un peu de course à pied et j’ ai 59 ans donc dis toi bien que cela va s’arranger mais les 6 premières semaines sont longues après n’oublie pas que la réeducation c’est chez le kiné mais aussi le plus souvent possible à la maison tu fais les mouvements que l’on te fait faire par petites séries mais souvent et tu en profites comme moi de lire regarder la tv et pleins de choses que je ne faisais pas avant et en fin d’année tu seras remis sur pied…dès que tu auras appui fait du vélo d’appartement (c’est génial j’en ai acheté un sur le bon coin ) devant la TV je fais 15 km tous les matins….Après un tel accident tu verras on prend les choses de la vie d’une façon différente:quand je marche je me dis quel bonheur après 4 mois de lit médicalisé et fauteuil roulant….
      Bon courage tiens le coup ça en vaut la peine
      sylvie

      1. Merci de me remonter le moral car honnêtement, il y a des moments très bas. Se retrouver dépendante subitement c est très difficile. C’est vrai que le pire est passe. Plus de traction, c’est déjà ça. Je fais de la kinésithérapie depuis ma sortie d’hôpital et heureusement car tout mon cote droit était comme un poids mort douloureux. C’est vrai que je progresse mais vous avez raison, ça va être long et il va falloir être patiente. Un peu difficile quand on est hyperactive. Vous allez rire mais moi je suis tombée car j avais marche sur la queue du chat et en voulant éviter une marche en béton au moment de la chute, je suis tombée sur le cote droit (le coup du bouclier comme dit le kine). Résultat : fracture du cotyle et de la hanche. Sur le béton, ça ne pardonne pas. Merci pour vos conseils car il est vrai qu’on ne nous renseigne pas beaucoup sur les suites a venir. Il est vrai que comme c est long, les médecins ne veulent pas démoraliser. Je pense qu’après tout ça, c’est sur, on voit la vie différemment. J ai 55 ans mais a l’hôpital, j ai vu des personnes âgées qui ont faites des chutes similaires et malheureusement, elles ne s en remettront pas. Encore merci pour vos renseignements.

      2. Courage Isabelle, oui de nos jours les médecins etc. ne disent plus rien, trop peur des représailles en cas d’erreurs etc. Rassure toi, moi aussi je suis un grand sportif, je suis tout le temps entrain de faire du sport ou de la rando bref moi, la télé, connais pas… alors être cloué au lit en plein été c’est l’horreur absolu : dis toi bien que j’avais 37 ans à ce moment la et que je n’avais plus pleurer à chaude larme depuis mon adolescence, mais la crois moi, j’ai chialé, souvent, en voyant le soleil et les 36° dehors : j’ai cru que j’étais maudit ! Dis toi que ça passe, tout passe, et ce ne sera plus qu’un mauvais souvenir. Bon courage, évade toi, lis beaucoup, des romans, regardes les JO etc. des séries ou des films, ça aide. Bisous.

      3. Hello Isabelle,
        On se remet d’une fracture du cotyle. J’en suis la preuve🙂.
        Je suis tombé bêtement de vélo. Opéré longuement pour ostéosynthèse à Saint-Jo avec de grosses douleurs au moment de reprise d’appui. Un peu de kiné plus tard, je suis remonté sur mon vélo et je fais des balades de 80km…
        J’ai repris mon travail assez vite après les 6 semaines nécessaires à tout os pour se recalcifier. Je voyage, je bouge.
        Courage et profite des JO. Garde le moral parce que dans 2 à 3 mois se sera vraiment oublié.
        Christophe

    3. Bonjour Isabelle.
      Bienvenue dans ce qui était au départ mon blog qui est devenu au fil du temps une sorte de club convivial. Je vois que vous avez déjà reçu pas mal de feedback de la part d’autres sympathisants.
      Vous l’avez compris : la fracture du cotyle est vécue différemment par chacun et la prise en charge peut varier. Dans tous les cas, il faut se laisser du temps et il est essentiel de trouver à s’occuper pendant cette longue période de réhabilitation. Cette épreuve peut être l’occasion de réfléchir sur certaines orientations à donner à sa vie. Il faut essayer de vivre positivement cette situation où, tout à coup, on devient totalement dépendant pour les activités les plus intimes. Pas facile.
      On s’en sort. Après 6 mois en moyenne, je pense qu’on peut affirmer qu’on a repris ses activités. Un an peut être nécessaire pour retrouver son niveau de performance d’avant l’accident. Il faut accepter que ça peut varier d’un individu à l’autre.
      Vous allez maintenant connaître une période plus active de votre revalidation. Vous allez pouvoir savourer chaque progrès, même modeste. On attend de vos nouvelles.
      Georges.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s